L'éditeur propulseur de littérature courte !

Poème homme solitaire jeune travailleur

Tous les chemins vont vers la ville. Du fond des brumes, Là-bas, avec tous ses étages Et ses grands escaliers et leurs voyages Jusques au ciel, vers de plus hauts étages, Comme d'un rêve, elle s'exhume. Là-bas, Ce sont des ponts tressés en fer Jetés, par bonds, à travers l'air; Ce sont des blocs et des colonnes Que dominent des faces de gorgonnes; Ce sont des tours sur des faubourgs, Ce sont des toits et des pignons, En vols pliés, sur les maisons; C'est la ville tentaculaire, Au bout des plaines et des domaines. Des clartés rouges Sur des poteaux et des grands mâts, Même à midi, brûlent encor Comme des oeufs monstrueux d'or, Le soleil clair ne se voit pas: Bouche qu'il est de lumière, fermée Par le charbon et la fumée, Un fleuve de naphte et de poix Bat les môles de pierre et les pontons de bois; Les sifflets crus des navires qui passent Hurlent la peur dans le brouillard: Un fanal vert est leur regard Vers l'océan et les espaces. Des quais sonnent aux entrechocs de leurs fourgons, Des tombereaux grincent comme des gonds, Des balances de fer font choir des cubes d'ombre Et les glissent soudain en des sous-sols de feu; Des ponts s'ouvrant par le milieu, Entre les mâts touffus dressent un gibet sombre Et des lettres de cuivre inscrivent l'univers, Immensément, par à travers Les toits, les corniches et les murailles, Face à face, comme en bataille. Par au-dessus, passent les cabs, filent les roues, Roulent les trains, vole l'effort, Jusqu'aux gares, dressant, telles des proues Immobiles, de mille en mille, un fronton d'or. Les rails raméfiés rampent sous terre En des tunnels et des cratères Pour reparaître en réseaux clairs d'éclairs Dans le vacarme et la poussière. C'est la ville tentaculaire.

Formulaire de recherche

Charles Baudelaire La beauté. Texte et poèmes de Charles Baudelaire. Dans nos double esprits, ces miroirs jumeaux.

Je suis un grain de sable

Questionnaires Les poèmes Voici la liste avec tous nos poèmes pour les élèves entre la 3e secondaire et le cégep. Lisez les nouveautés et découvrez les poèmes courts et frappants avec la section 25 vers et diminution. Saviez-vous que nous avons aussi une anthologie de poèmes en langue anglaise?

Poème homme solitaire jeune calintropseul

Recherchez des citations proverbes ou répliques

Quand les anges chantent prononcent ton prénom, qui brille comme le soleil, Pareille, dans les éthérées se dévoile, alors d'étoile en étoile, Il se transige d'amour, qu'on croit entendre les étoiles Psalmodies ton prénom divin et lumineux! Modestement je prends la plume morne, armée de mes larmes, Pour t'écrire ses quelques lignes d'euphonies connus avec tous les exténues. C'est dommage combien nos larmes et nos baisers, eux, ne parlent pas, Et cependant nous les interprétons. Lis entre les trait de mes mains, tu sauras comme je t'aime! Et tu comprendras ce qu'est ma peine? Et dans le désir ce que tu demandes? Faut-il vraiment encore te dire, que mon amour ne peut pas te s'enfuir. Mon coeur dévoile sa nudité d'un amour sans pareille, Sous un arôme exceptionnel, d'une fleur de Laval, Style prénom est gravé, sur le comble de mon coeur, Où l'amour empire en toute liberté.