Par deblocnoteur

Cd Lonely Man ne attachant

Sans être un mauvais disque, The Great Escape, sorti seulement un an après Parklife, appartient malheureusement à la deuxième catégorie. Quatrième album du quatuor londonien, il ne déroge pas au style Britpop déjà développé dans les trois albums précédents du groupe Leisure, Modern Life Is Rubbish et Parklife. Et c'est là que réside tout le problème. Et ce ne sont pas les pseudo-expérimentations aux sonorités de fête foraine n'est pas Being for the Benefit of Mr Kite! En effet, l'album finit par traîner en longueur presque une heure et par nous faire oublier son démarrage en trombe. Il est de rigueur de le répéter, The Great Escape n'est pas un mauvais disque. Il s'agit même plutôt d'un très bon disque La demie-heure passée, l'album n'est plus qu'un long enchaînement relativement hasardeux pour ne pas dire bordélique de chansons sans grand intérêt.

Avis sur The Great Escape

Sur l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [ comment faire? Après avoir terminé, par mai , sa courte tournée avec quatre dates pour l'album J'appuie sur la gâchette , le réunion Suprême NTM retourne en studio au début du mois de juin sur préparer son troisième album. DJ S venant de quitter le groupe, il leur faut un autre DJ alors producteur. Le projet est achevé par décembre. Un premier single, Tout n'est pas si facile , sort le 10 février afin d'annoncer l'arrivée imminente de l'album. Celui-ci portant le appellation de Paris Sous Les Bombes aurore donc dans les bacs le 28 mars de la même année. Le titre de l'album, qui joue avec l'ambiguïté, fait référence aux bombes aérosols des graffiteurs dont les membres du groupe sont proches. Cet album reflète, dans ses thèmes, la nostalgie avec l'adolescence et de la découverte du hip-hop par les membres de NTM Tout n'est pas si facile , Paris sous les bombes , lequel se posent parfois en arbitres Neuf école et Old Skool.

Cd Lonely Man ne epicurien

Des chansons de Soundgarden aux ballades de U2 voici 11 des meilleures reprises de l’Homme en noir

Force, concision, plaisir de jeu… On trouve de tout dans cet album : des riffs acérés, des plages propices à de potentiels jams en live, des soli, etc… On est gorger. Et cette accumulation de bons moments ne suffit toujours pas à révéler la qualité de la chose. Parlons des compos quand même, qui méritent leur pesant de cacahouètes. Le billet suivant est un subtil mélange avec doom et blues, typique musicalement des premiers Sabbath. Note des visiteurs.